Dialysistech.org
Image default
Santé Médecine

Déséquilibre hormonal et syndromes prémenstruels

Pouvant se manifester différemment d’une femme à une autre, le syndrome prémenstruel consiste en une série de changements physiques et émotionnels qui surviennent au cours du cycle menstruel. Ces symptômes dont les causes exactes restent inconnues au demeurant touchent néanmoins la plupart des femmes en âge de procréer. Pour en savoir plus, poursuivez la lecture de cet article.

Le syndrome prémenstruel en quelques mots

Acné, palpitations, crampes, migraines, prise de poids, fatigue, état dépressif, humeurs changeantes, anxiété ou encore raideurs musculaires, le syndrome prémenstruel se décline en une myriade de manifestations sur le corps et le moral des femmes. Il survient entre 4 et 7 jours avant les règles et se poursuit pendant encore quelques heures après que ces dernières soient apparues.

Le phénomène du SPM toucherait environ 40 % des femmes et environ 5 % d’entre elles souffriraient d’une forme plus sévère : le désordre dysphorique prémenstruel ». Il n’existe pas de traitement médicamenteux à proprement parlé, mais des solutions existent pour contrer les effets des syndromes prémenstruels et permettre un meilleur confort pendant les menstrues. Il s’agit surtout de méthodes naturelles et de la prise d’antidouleurs pour apaiser et soulager en prévision des règles.

Les symptômes du syndrome prémenstruel

Pendant longtemps, le syndrome prémenstruel a été considéré comme un mythe et assimilé à une banalité touchant pourtant la majorité des femmes. Depuis quelques années déjà, il a été prouvé qu’il s’agissait bel et bien d’un mal pouvant entraîner des symptômes variables et particulièrement désagréables chez certaines femmes. Dans certains pays comme l’Indonésie ou la Zambie, il est même accordé un congé menstruel aux femmes souffrant de dysménorrhées, ce qui prouve à quel point cette période peut être handicapante. Paradoxalement, l’absence de législation encadrant les douleurs et le mal-être lié aux règles laisse comme un flou sur la prise en charge de ce mal pourtant bien réel.

Chez la majorité des femmes, le syndrome prémenstruel se manifeste par une humeur changeante, des émotions à fleur de peau et une grande irritabilité. Les douleurs dans les seins dues à une hypersensibilité se manifestent par un gonflement de la poitrine du fait du dérèglement hormonal. Autre symptôme particulièrement étonnant, la venue des règles peut démarrer par une prise de poids qui varie de quelques grammes à plusieurs kilos chez certaines femmes. Cela est dû à une forte rétention d’eau et s’accompagne de douleurs abdominales et de ballonnements. Bien heureusement, les kilos accumulés disparaissent rapidement après les premiers écoulements sanguins.

Enfin, le syndrome prémenstruel peut être déstabilisant en entraînant des troubles du sommeil. Lorsque le sujet est en manque de repos, le SPM peut entraîner des difficultés à s’endormir et laisser place au stress et à l’angoisse. La contraction des muscles de l’utérus est également la causes de douleurs pelviennes d’intensité variable et de crampes très invalidantes.

Le dérèglement hormonal, une cause principale de SPM

Le syndrome prémenstruel se déroule entre l’ovulation et l’apparition des règles. Le corps subit à ce moment un véritable déferlement d’hormones qui causent un déséquilibre et entraînent des manifestations sur l’organisme et le moral. En effet, le taux d’œstrogènes est en chute libre tandis que la progestérone explose. En même temps, ces modifications sont envoyées comme informations au cerveau et il se produit une réaction physiologique qui conduit à une baisse de la sérotonine qui agit sur les humeurs. C’est ainsi que les symptômes du SPM surviennent aussi bien physiquement que psychologiques.

La prise de la pilule contraceptive permet de remédier dans de nombreux cas aux soucis de syndrome prémenstruel. Il est impératif d’avoir l’avis d’un gynécologue afin de vous faire conseiller. S’il est possible de traiter les douleurs selon les symptômes avec des traitements médicamenteux, l’idéal pour apaiser le corps et le moral est d’opter pour une solution naturelle. En effet, les soins en spa, les massages, les tisanes aux multiples vertus et la naturopathie constituent des solutions efficaces pour relaxer et apaiser durant les jours précédents les menstruations.

Autres articles

Les bienfaits du CBD thérapeutiques qu’il faut connaître

Irene

Les essentiels à savoir pour choisir le matelas parfait

Tamby

Les meilleurs conseils pour lutter contre le coronavirus

Irene

3 astuces pour détendre facilement son plexus solaire

administrateur

Ce qu’il faut savoir sur les opticiens à domicile

Laurent

Pourquoi prendre conscience des risques liés à une chirurgie esthétique ?

administrateur