Dialysistech.org
Image default
Vie pratique

Les critères à prendre en compte pour choisir un masque de protection personnalisé

Le port du masque étant obligatoire dans de nombreux lieux en France (travail, espace clos, zones extérieures…), il est important d’être bien équipé. Le masque est devenu le dernier cadeau publicitaire à la mode. En effet, en moment, tout le monde a besoin d’un masque. C’est donc un cadeau qui sera utilisé. Vous pouvez donc profiter de cet engouement pour diffuser et asseoir votre image de marque. Pour cela, vous devez soigner la fabrication de vos masques de protection personnalisés. Je vous propose donc de découvrir dans cet article, les critères à prendre en compte pour choisir un masque de protection personnalisé.

L’efficacité du masque

Comment choisir un masque de protection cliquez ici. Le premier critère à prendre en compte dans le choix d’un masque personnalisé est la qualité du masque. En effet, celui-ci doit être efficace et remplir sa fonction première : vous protéger et protéger les autres d’un risque de contamination au Coronavirus. Pour cela, le masque doit empêcher la projection et l’inhalation des microparticules présentes dans l’air qui peuvent contenir le virus. Il existe différents types de masques : les masques chirurgicaux, les masques en tissus et les masques FFP. Chaque type de masque doit respecter les normes AFNOR. Celles-ci précisent le type de tissus à utiliser, les dimensions du masque et sa forme. Il est très important que les masques que vous proposez soient conformes à la réglementation en vigueur. N’hésitez pas à vérifier ses informations sur les sites officiels et auprès de votre fournisseur.

Le confort de l’utilisateur

Une fois que vous êtes certains de la qualité des masques choisis, vous pouvez vous préoccuper du confort de l’utilisateur. En effet, malgré un certain nombre de contraintes, vous avez tout de même une grande marge de manœuvre pour que votre masque personnalisé soit agréable à porter. Vous pouvez choisir différents types de tissus qui seront plus au moins agréables sur la peau. Vous pouvez vous déplacer auprès du fournisseur pour toucher vous-même les différents tissus proposés ou demander à recevoir des échantillons. Vous devez également veiller à vérifier le système d’attache. En effet, le masque peut se fixer avec des élastiques ou des fils à nouer. Nous vous conseillons donc de choisir un système de qualité pour que le masque puisse être utilisé de manière durable. N’hésitez pas à tester le système auprès de votre fournisseur.

Le respect de votre identité visuelle

Enfin, dernier critère d’importance à prendre en compte : le respect de votre identité visuelle. En effet, il est important que les masques personnalisés que vous proposez à vos collaborateurs et à vos clients reflètent votre image de marque et véhiculent vos valeurs. Pour cela, vous avez de personnaliser un certain nombre d’éléments. Comme nous l’avons vu, vous pouvez choisir le type de tissu, la forme du masque et son système d’attache. Vous pouvez aussi choisir la couleur du tissu ainsi que ses motifs et le texte. Il est ainsi possible de marquer le masque pour le personnaliser. Pour cela, vous avez le choix entre différentes techniques comme la broderie, la sérigraphie, le transfert numérique… Faites de choix qui vous ressemble et qui respectent l’identité visuelle de votre marque.

Masques et protection indispensable pour  se proteger du covid 19

Les masques réduisent la dose virale

Un masque chirurgical ou en tissu ne peut pas arrêter 100 % des virus. Mais il peut réduire la quantité de particules virales inhalées

La plupart des chercheurs et épidémiologistes spécialisés dans les maladies infectieuses pensent que le coronavirus se propage principalement par gouttelettes et, dans une moindre mesure, par aérosols. Des recherches ont démontré que les masques chirurgicaux ou en tissu peuvent arrêter la majorité des particules qui pourraient contenir le SARS-CoV-2. Certes, aucun masque n’est parfait. Cependant l’objectif n’est pas de bloquer 100 % du virus, mais de réduire la quantité de particules que vous pourriez inhaler. Or presque tous les masques y parviennent.

Des expériences menées en laboratoire ont en effet démontré que les bons masques en tissu et les masques chirurgicaux sont capables de bloquer au moins 80 % des particules virales qui pénétreraient autrement dans le nez et la bouche. Ces particules et d’autres contaminants se retrouvent piégés dans les fibres du masque, c’est pourquoi les CDC recommandent, si possible, de laver votre masque en tissu après chaque utilisation.

La dernière preuve démontrant que les masques réduisent la dose virale a été à nouveau obtenue grâce à des expérimentations sur les hamsters. En plaçant des masques chirurgicaux sur les tuyaux qui amenaient l’air dans leurs cages, les chercheurs ont créé un groupe de rongeurs « masqués ». Un autre groupe de hamsters, dont les tuyaux d’arrivée d’air étaient dépourvus de masque, tenait lieu de témoin « non masqué ». Des hamsters infectés par le coronavirus ont été placés dans des cages à côté des hamsters masqués et non masqués, et de l’air a été pompé depuis les cages des « infectés » vers les cages des hamsters non infectés, masqués et non masqués.

Comme prévu, les hamsters « masqués » se sont avérés moins susceptibles d’être infectés par le Covid-19. Qui plus est, ceux des hamsters masqués qui ont été infectés, on développé une forme plus bénigne de la maladie que leurs homologues non masqués.

Le port du masque accroît le taux de cas asymptomatiques

En juillet, le CDC estimait qu’environ 40 % des personnes infectées par le SARS-CoV-2 sont asymptomatiques. Un chiffre confirmé par un certain nombre d’autres études.

Cependant, dans les endroits où tout le monde porte un masque, le taux d’infections asymptomatiques semble être beaucoup plus élevé. Fin mars, une épidémie de Covid-19 s’est déclarée sur un bateau de croisière australien, le Greg Mortimer. Après que le premier cas de Covid-19 a été identifié, les passagers ont tous reçu des masques chirurgicaux et le personnel a reçu des masques N95 (ndlr : masques filtrant au moins 95 % des particules de diamètre inférieur à 2,5 µm. L’équivalent européen est le FFP2, dont le taux de filtration est de 94 %). L’utilisation des masques a été très bien respectée. Résultat : même si 128 des 217 passagers et membres du personnel ont au final été testés positifs pour le coronavirus, 81 % des personnes infectées sont restées asymptomatiques.

Deux foyers épidémiques plus récents ont eux aussi apporté d’autres preuves. Le premier s’est déclaré dans une usine de transformation de fruits de mer en Oregon et le second dans une usine de transformation de poulet en Arkansas. Dans ces deux endroits, les travailleurs ont reçu des masques et ont été tenus de les porter en permanence. Près de 95 % des personnes infectées travaillant dans ces deux usines se sont avérées asymptomatiques.

Il ne fait aucun doute que le port du masque généralisé ralentit la propagation du coronavirus. Pour mes collègues et moi-même, un faisceau convergent d’indices indique que les masques protègent également leur porteur, qu’il s’agisse des résultats des expérimentations menées en laboratoire, des études de cas telles que les flambées épidémiques qui se sont déclarées sur des bateaux de croisière et dans les usines de transformation des aliments, ou encore de certains principes biologiques connus de longue date.

Les outils mis en place pour lutter contre cette pandémie ont deux objectifs : ralentir la propagation du coronavirus, et sauver des vies. La généralisation du port du masque permet de les atteindre tous les deux.

Pour finir

Nous avons présenté dans cet article, les critères à prendre en compte pour choisir un masque de protection personnalisé. Aujourd’hui, le port du masque étant de plus en généralisé, il semble intéressant de proposer cet accessoire comme objet publicitaire. Le masque personnalisé sera autant utile à vos collaborateurs qu’à vos clients. Pour créer des masques attractifs, vous devrez prendre en compte différents critères. Suivez nos conseils pour faire les bons choix !

Autres articles

Trois choses à savoir sur les résidence médicalisée d’Île de France

administrateur

Comment trouver des lunettes de vue pas chères ?

administrateur

Quelle mutuelle choisir quand on est en ALD ?

administrateur

Quelle aide financière à l’organisation d’obsèques ?

administrateur

Masque de protection contre la Covid : comment le tourner à l’avantage de votre entreprise aujourd’hui 

Emmanuel

Comment utiliser le test microbiote pour améliorer ses problèmes intestinaux ?

administrateur