Dialysistech.org
Santé Médecine

Mieux traiter un cancer grâce aux extraits naturels de Beljanski

Notez cet article

En France, 150 000 personnes meurent chaque année d’un cancer. Cette maladie dégénérative n’épargne aucune tranche d’âge et elle touche aussi bien les hommes que les femmes. Malgré les dernières découvertes médicales dans ce domaine, les chances de survie restent faibles. Toutefois, des approches innovantes comme la méthode Beljanski offrent de meilleures perspectives aux malades.

L’essentiel à savoir sur la méthode Beljanski

Le professeur MirkoBelkjanski a été l’un des premiers chercheurs à s’intéresser aux propriétés anticancéreuses des végétaux. Il fut l’un des pionniers de la phytothérapie antitumorale en France.

Ses recherches ont permis de connaitre les effets des extraits de Pao Pereira,de Rauwolfia et de Ginkgo biloba. Certaines molécules présentes dans ces plantes et les ARN fragments provenant des colibacilles ralentissent la prolifération des cellules malignes et rétablissent le système immunitaire du malade.

La Pao pereira entraine la dégénérescence de la tumeur par apoptose cellulaire, tandis que le Ginkgo biloba possède des effets régulateurs des enzymes. En agissant sur différents processus biologique, les principes actifs de ces végétaux améliorent l’état de santé d’un patient admis en soin palliatif.

Si auparavant l’approche Beljanski n’avait pas obtenu la reconnaissance qu’il méritait, cette situation est en train d’évoluer peu à peu. Des recherches menées aux Etats-Unis confirment l’efficacité de cette méthode dans le traitement du cancer. Le Cancer Center Treatments of America (CTCA) s’est notamment penché sur la question à travers une étude clinique. Celle-ci a prouvé que cette solution favorise la rémission.

Bien que les résultats soient remarquables, il y a lieu de signaler que ce n’est pas d’un remède contre le cancer. Les extraits naturels de Beljanski agissent en synergie avec une chimiothérapie. Ils atténuent les effets indésirables de la cure et apportent plus de bien-être aux malades.

Pour quels types de cancer cette méthode est-elle efficace ?

Cette méthode permet de traiter n’importe quelle forme de cancer. Bien entendu, les extraits  normalisés seront bien plus efficaces pendant les premiers stades de la maladie. En phase 3, les cellules cancéreuses commencent à se propager vers les organes proches. Une fois cette étape franchie, les produits administrés parviendront tout juste à empêcher l’apparition de nouvelles tumeurs. Les agents chimiothérapiques vont jouer un rôle important.

Cependant, un affaiblissement du système immunitaire peut être constaté. Pour certains malades, le nombre de globules blancs produits par le corps baisse considérablement dès le début de la cure. Les ARN fragments interviennent alors comme des réparateurs de l’immunité. Ils stimulent la production de leucocytes et renforcent les défenses de l’organisme.

Bien que cette solution séduise de nombreux patients du fait de sa polyvalence, il convient toutefois de demander l’avis d’un spécialiste avant d’opter pour cette approche. Cela permettra notamment de connaitre d’éventuelles contre-indications. Ce faisant, le plan de traitement suggéré par l’oncologue doit être conservé.

Related posts

L’assurance maladie couvre aussi le transport sanitaire

Laurent

A la découverte de la cryolipolyse, méthode d’amincissement par le froid

sophie

Les bienfaits du CBD thérapeutiques qu’il faut connaître

Irene