Dialysistech.org
Image default
Vie pratique

Rhinoplastie : ce qu’il faut savoir pour avoir un joli nez

Actuellement, la chirurgie esthétique est devenue très accessible. La chirurgie du nez est l’une des interventions les plus sollicitées, car cet organe est un élément qui définit la beauté du visage. Quand le nez comporte un quelconque défaut de constitution très visible, cela peut affecter psychologiquement une personne. Quoi qu’il en soit, il est important de bien connaître la rhinoplastie avant de sauter le pas.

La rhinoplastie : une intervention chirurgicale à la fois esthétique et réparatrice

Bien qu’elle soit très répandue, la chirurgie du nez n’est pas une banale intervention. La rhinoplastie peut être une chirurgie purement esthétique, appelée rhinoplastie correctrice, mais elle peut être aussi une chirurgie réparatrice : une rhinoplastie fonctionnelle. La rhinoplastie correctrice permet de modifier la morphologie du nez. La plupart du temps, comme la rhinoplastie lyon, il s’agit de redressement ou de rectification, par exemple enlever une bosse disgracieuse le long du nez, de réduction ou d’augmentation du volume du nez, en hauteur et en largeur. La chirurgie esthétique du nez est plutôt réservée aux patients, dont la croissance cartilagineuse et osseuse est déjà terminée. C’est-à-dire pour les personnes âgées de plus de 18 ans, bien que l’âge théorique puisse être à partir de 16 ans.

En revanche, l’âge n’est pas forcément une contrainte pour une rhinoplastie fonctionnelle ou réparatrice. En effet, la chirurgie réparatrice du nez permet de corriger par exemple une déformation nasale chez l’enfant. La rhinoplastie fonctionnelle permet de reconstruire l’anatomie du nez pour soigner aussi les difficultés respiratoires liées à une obstruction nasale ou à une déviation d’une cloison nasale. Toutefois, les praticiens ont toujours recours à la rhinoplastie esthétique pour respecter la bonne morphologie naturelle du nez du patient.

Rhinoplastie esthétique : l’importance d’une bonne entente patient/praticien

La rhinoplastie change forcément le visage. Physiquement et psychologiquement, le patient doit être prêt à accepter ce changement. Après avoir choisi un chirurgien plasticien, une consultation et un dialogue sérieux avec celui-ci sont indispensables. Le patient doit expliquer clairement ce qu’il souhaite comme résultat. C’est un entretien primordial qui permet d’éviter des erreurs irréparables, car par exemple, le résultat peut être parfait, mais il peut ne pas plaire au patient : c’est la dysmorphophobie. Il ne faut jamais oublier que le nez se trouve au beau milieu du visage : impossible à dissimuler. Ainsi, quand le praticien aura tout compris, pour accompagner le patient dans sa démarche, il va utiliser plusieurs techniques pour simuler le résultat final : la retouche photo, le morphing en 3D, des catalogues, etc.

La consultation médicale permet également de déceler les moindres problèmes qui pourraient compromettre le souhait de changer de nez. Le chirurgien peut tout simplement ausculter les fosses nasales avec un spéculum. Mais en cas de doute, il peut recourir au scanner ou à la fibroscopie nasale afin d’être sûr de la faisabilité d’une rhinoplastie sans risque.

Autres articles

Quel massage pratiqué aux femmes enceintes ?

sophie

Mutuelle santé : pourquoi la changer ?

administrateur

Le meilleur salon de massage naturiste à Nice

administrateur

Guide pour un modèle de tensiomètre

Claude

Sacoche Holster – accessoire à la mode dans un look féminin

Irene

Quelles dispositions prendre pour partir en vacances à 50 ans ?

Emmanuel