Dialysistech.org
Image default
Vie pratique

Les 3 plantes principales hépato-protectrices

Trois plantes s’imposent pour favoriser la restauration du foie et la régénération des cellules hépatiques. Leur choix dépend du degré de gravité de l’atteinte hépatique.

Desmodium adscendens

C’est la plante majeure de la réparation du foie.

​Elle ​pousse en Afrique équatoriale et en Amérique du Sud. ​Ses propriétés ont été mises à jour par les docteurs Anne-Marie et Pierre Tubéry ​lors d’un séjour au Cameroun en 1960.

Ils avaient observé que ​les médecins traditionnels africains l’utilisaient ​dans ​des ​atteintes hépatiques​. Ils ​l’ont testé chez des personnes souffrant d’hépatite virale aiguë. Leur taux de transaminases baissait significativement et, dans plus de deux tiers des cas, leur état clinique s’améliorait sans passage à la chronicité ce que les médicaments classiques n’évitaient pas. ​

En cas d’hépatites virales A, B ou C, le desmodium agit de manière rapide et visible : les symptômes ​à type d’ictère, d’anorexie et de fatigue disparaissent en une à deux semaines et les transaminases se normalisent plus vite.

​​Principales propriétés :

​Ses propriétés sont nettement plus performantes que celles des médicaments allopathiques.

De nombreux principes actifs, alcaloïdes, anthocyanes, saponines et flavonoïdes agissent en synergie dans :

  • la prise en charge des hépatites virales,
  • ​les atteintes hépatiques (alcool, toxiques, médicaments)
  • ​​l’accompagnement d’une chimiothérapie, ​en diminu​ant nausées et​ vomissements​.

Le desmodium s’utilise en décoction ou en gélules de plante sèche.

En décoction  : dix  grammes de plante sèche (tiges et feuilles) dans un litre d’eau froide à laisser bouillir 15 minutes. Filtrer et boire au cours de la journée. En cas de chimio, débuter deux jours avant et poursuivre pendant une semaine.

Attention cependant à disposer de desmodium adscendens qui est celui qui a fait ses preuves parmi une trentaine de formes différentes.

​Par voie orale, utiliser du desmodium bio, en gélules de feuilles et tiges séchées.

La posologie habituelle est de l’ordre de 0,5 à 1 gramme par jour chez l’adulte, en sachant qu’il faut deux à trois jours pour que le traitement commence à agir. Pour les enfants, la dose est de 225 mg par jour et par 10 kg de poids corporel.

Etre attentif à respecter une posologie correcte car un excès de desmodium peut faire apparaitre des effets secondaires.

Faire des cures de trois semaines avec des pauses d’une dizaine de jours avant de reprendre et ne pas dépasser deux mois.

Il existe aussi sous forme d’ampoules : 1 à 2 ampoules par jour, avant les repas. Diluer avec de l’eau si besoin. Cure de 3 semaines (1 à 2 boîtes), à renouveler si besoin. (voir https://www.phytonut.com/phytotherapie/112-desmodium-bio-ampoules-3760265300068.html)

Chrisantellum americanum

Cette petite marguerite est utilisée depuis la nuit des temps pour tonifier, nettoyer et régénérer le foie.
Chez les Amérindiens Kalinas, elle est utilisée en prévention et en guérison très régulièrement pour se “nettoyer” toutes les 3 lunes.

Elle contient des flavonoïdes et la chrysanthelline qui sont à l’origine de ses propriétés protectrices et régénérantes : accélère la formation de nouveaux hépatocytes en cas d’agression. Par ailleurs, elle multiplie par cinq l’élimination de l’alcool, substance particulièrement délétère pour le foie.

Elle est idéale en entretien pour réguler les fonctions métaboliques de base et en prévention (cholestérol, triglycérides, calculs…).

Chardon Marie  Silybum Marianum  ​

​Ce grand chardon, commun d​ans tout le bassin méditerranéen, p​résente de très belles feuilles épineuses et veinées de blanc.​ ​

​Ses graines renferment des flavono-lignanes appelés silymarines. Ce sont elles qui sont responsables des propriétés hépatoprotectrices.

La plante est reconnue par l’OMS comme étant efficace ​​dans les intoxications hépatiques et des hépatites médicamenteuses ou toxiques.

​​Principales propriétés :

  • protection ​du foie des médicaments (chimiothérapie)  et des toxiques ;
  • régénération ​des hépatocytes ;
  • ​anti-inflammatoire ;
  • anti-oxydant.

​Les graines peuvent être utilisées en décoction ou sous forme de gélules de 200 à 400 mg trois fois par jour.

​​Après un excès alimentaire, quelques gélules ou des tisanes suffisent.
En cas de troubles plus ​sévères,  trois à six gélules réparties sur la journée apportent de bons résultats.​

Related posts

Les différents types de linge de lit naturel

Tamby

Les avantages d’un sac à langer pour voyager

Irene

Envisager le métier de Chef de Projet

Irene