Dialysistech.org
Image default
Santé Médecine

Covid-19 : le protocole sanitaire strict pour les restaurateurs et la vente à emporter

Le deuxième confinement en France est en vigueur jusqu’au 1er décembre. Tous les commerces dont les bars et les restaurants sont fermés. Par ailleurs, les restaurants sont autorisés à mettre en place une activité de retrait et de livraison de commandes. Pour cela, les restaurateurs doivent respecter et organiser un protocole sanitaire renforcé.

Un protocole sanitaire renforcé

Dans le but de permettre aux restaurateurs de poursuivre une activité de retrait et de livraison de commande, le ministère du travail a établi un protocole sanitaire à suivre. Ce protocole contient cinq règles principales que doivent respecter tous les restaurateurs qui souhaitent faire de la vente à emporter.

Le gel hydroalcoolique et le masque

Le protocole sanitaire renforcé pour les restaurants requiert la mise à disposition de gel hydroalcoolique professionnel pour tous les clients qui viennent récupérer leurs commandes. Également, le port du masque est obligatoire par les clients mais aussi par les restaurateurs. En effet, les clients doivent garder le masque lorsqu’ils attendent et lorsqu’ils viennent régler la commande. Les membres du personnel doivent obligatoirement porter le masque pendant les horaires d’ouverture, en salle et en cuisine.

Les règles sanitaires pour le retrait de commande

Le protocole sanitaire mis en place par le ministère du travail contient aussi des règles qui concernent la distanciation physique, le cahier de rappel ainsi que la capacité d’accueil. Effectivement, les clients qui viennent pour récupérer leur commande doivent respecter la distanciation physique de minimum un mètre.

Un cahier de rappel doit être mis à disposition dans les restaurants dans lequel les clients devront inscrire un certain nombre d’informations comme leurs coordonnées ainsi que leur date de passage. Ce dispositif a pour objectif d’identifier et de prévenir rapidement les cas contact en cas de contamination. Par la suite, le restaurateur doit remettre ce cahier de rappel à l’Agence Régionale de Santé ou à l’assurance maladie. Par ailleurs, ces informations seront supprimées après un délai de 14 jours. Si un client refuse d’inscrire ses coordonnées, le restaurateur doit lui refuser l’accès à l’établissement.

Les restaurateurs doivent définir d’une capacité d’accueil maximale et celle-ci doit être communiquée aux clients à l’entrée de l’établissement et sur le site web. De cette façon, si les clients sont trop nombreux, ils devront patienter à l’extérieur.

Un protocole sanitaire renforcé pour l’organisation du travail

Les restaurateurs font face à la crise sanitaire et économique actuelle grâce à la vente à emporter. Afin de préserver la sécurité de chacun, le ministère du travail a mis en place un protocole sanitaire renforcé pour l’organisation du travail qui se déroule en trois étapes : préparer, réaliser et vérifier. Il est impératif de prévoir le nettoyage et le stockage des vêtements professionnels, l’arrivée des produits avec une zone de dépose et de décontamination des emballages ainsi que le nettoyage et la désinfection de l’espace de travail.

Face à ces nouvelles mesures, les restaurateurs doivent inévitablement adapter et modifier l’organisation du travail au quotidien. Dans un premier temps, il est impératif d’assurer l’approvisionnement permanent du gel hydroalcoolique professionnel mais aussi de masques pour les membres du personnel.

Autres articles

Migraine : attention à l’automédication

administrateur

Comment se détendre avec les plantes ?

Tamby

Focus sur les dents de sagesse

sophie

Comment devenir ostéopathe ?

Odile

A la découverte de la cryolipolyse, méthode d’amincissement par le froid

sophie

Burn-out : un mal qui menace pratiquement tous les Français

Odile