Dialysistech.org
infection urinaire chez la femme
Santé Médecine

Infection urinaire chez la femme : que faire?

Mieux comprendre l’infection urinaire chez la femme

L’infection urinaire femme désigne l’infection d’un organe de l’appareil urinaire de la femme (rein, vessie ou urètre) et est une maladie beaucoup plus fréquente chez les femmes que chez les hommes en raison de leur anatomie. En effet, le méat urinaire est proche de l’anus sur lequel sont présentes des bactéries qui remontent le long de l’urètre et vont proliférer dans l’urine. La plupart des causes d’une infection urinaire sont liées à une hydratation insuffisante, la constipation (facteur favorisant), une mauvaise hygiène, de mauvaises habitudes d’hygiène comme le fait de s’essuyer de l’arrière vers l’avant, de ne pas uriner après des rapports sexuels, ou dans certains cas, à une malformation de l’appareil urinaire ou gynécologique. Les symptômes d’une infection urinaire peuvent se traduire par une fièvre isolée surtout chez les personnes âgées, des brûlures au moment de la miction, un besoin fréquent d’uriner, des urines malodorantes, une douleur dans le petit bassin. Ces symptômes peuvent varier ou empirer selon l’organe de l’appareil urinaire infecté (rein, vessie ou urètre).

Traitement de l’infection urinaire chez la femme

Grâce à une bandelette urinaire vendue en pharmacie ou à un examen cytobactériologique des urines, il est possible de confirmer une infection urinaire femme rapidement. Le traitement de l’infection urinaire est primordial, car elle fait courir de nombreux risques à la femme. En effet, des infections urinaires basses telles que la cystite peuvent évoluer jusqu’à toucher le rein par exemple, une infection urinaire avec fièvre telle qu’une prostatite peut se compliquer et évoluer en septicémie avec un risque de choc septique. Si la femme est en plus malade, ces infections peuvent causer des dommages irréversibles tels qu’une insuffisance rénale terminale ou un accouchement prématuré si la femme est enceinte. Pour traiter l’infection urinaire, il sera nécessaire d’avoir recours à l’antibiothérapie, à une augmentation de la consommation de boissons et de traiter tous les facteurs favorisants tels que la constipation. Le traitement s’adaptera à l’organe touché. Pour une cystite par exemple, le traitement sera à base d’antibiotique pendant 3 jours, en traitement mono dose en prise unique ou à base d’un antiseptique urinaire pendant 10 jours.

Related posts

Bien choisir son sommier pour soulager ses maux de dos

Tamby

Focus sur les caractéristiques du CBD

Tamby

Une grossesse en bonne santé avec une bonne alimentation

Laurent