Dialysistech.org
Image default
Santé Médecine

Augmentation mammaire par implants : ce qu’il faut savoir

Qui ne rêve pas d’avoir un beau corps embelli d’une paire de seins fermes et bien galbés ? Heureusement qu’une technique se propose aux femmes qui n’ont pas la chance d’avoir naturellement une jolie poitrine. Il s’agit de l’augmentation mammaire par implants. Zoom sur cette pratique-clé d’un corps de rêve.

Les techniques pour tomber sur le modèle d’implants sur-mesure

Il existe trois différentes méthodes pour dénicher l’implant mammaire idéal dans le cadre de la chirurgie esthétique des seins. Le chirurgien peut recourir à des testeurs. La technique consiste à insérer des prothèses externes, afin de permettre à la patiente de se faire une idée sur le volume souhaité.

L’utilisation d’un logiciel 3D avant-après offre aussi au chirurgien ainsi qu’à la patiente l’occasion de faire des simulations du futur volume de ses seins. Cette méthode est basée sur les photographies de la poitrine de l’intéressée. Elle pourra ainsi cerner son apparence précédant et suivant l’intervention en jouant sur divers volumes et formes d’implants.

Les magazines se proposent aussi pour faciliter le choix du volume de seins. Dès le premier rendez-vous, le chirurgien peut fournir à la patiente un document comportant divers types d’images.

Déroulement de l’opération

Le chirurgien propose un premier rendez-vous pendant lequel il évalue les antécédents médicaux de la patiente. Il s’intéressera particulièrement à la partie qui ne lui plaît pas et aux changements auxquels elle s’attend. Il procède, par la suite, à l’examen proprement dit de la forme, de la taille, de la peau des seins, etc. Les photographies de la poitrine termineront cette première séance.

Lors du deuxième rendez-vous, le chirurgien donne plus de détails sur le type d’implants idéals. Il précisera aussi l’emplacement de la future prothèse : devant ou derrière le muscle pectoral. Il expliquera le déroulement de l’opération d’une façon très détaillée. Parmi les informations qu’il fournit, s’insèrent les examens à réaliser ainsi que les précautions à prendre. La patiente ne peut en aucun cas, par exemple, prendre de l’aspirine ni du tabac durant quelques jours avant l’intervention. Il la tient également au courant des éventuelles complications ainsi que des risques.

L’opération s’effectue sous anesthésie générale avec une hospitalisation pendant 48 heures. Après l’intervention, la patiente peut ressentir des courbatures au niveau de sa poitrine et ses bras pendant plusieurs heures. Ces sensations sont plus légères chez celles portant les nouveaux implants dans les parties avant de leur muscle pectoral.

Le résultat est-il immédiat ?

La patiente aura le volume de son rêve, juste après l’opération. L’œdème disparaîtra au bout d’un moins. Les fils seront retirés environ 7 jours suivant l’intervention. Il est plus vigilant de ne pas soulever une lourde charge et de ne pas pratiquer son sport favori pendant 4 à 6 semaines. D’ailleurs, le résultat définitif apparaîtra, une fois ce délai passé. La cicatrisation totale prendra environ 12 mois.

À noter que le chirurgien peut refuser la demande de la patiente, si celle-ci exige un volume excessif. L’opération peut également être annulée si elle refuse de veiller au respect des mesures et précautions pré-opérateurs obligatoires.

Autres articles

Comment effectuer la désinfection en milieu médical ?

administrateur

Comment les fenêtres peuvent influer sur notre santé ?

Christophe

Tout savoir sur la presbyacousie

Odile

Les meilleures prothèses auditives : un audioprothésiste vous répond

Odile

Pertes auditives : les essentiels à connaitre avant d’aller consulter

administrateur

Les varices primitives – Ce que vous devez le savoir

administrateur