Dialysistech.org
Image default
Actualités

Dosimétrie et le contrôle de qualité : tout savoir en 3 points

Pour surveiller la dose de rayonnements ionisants reçue par chaque personne professionnellement exposée, l’on recourt à un service de dosimétrie reconnu. Qu’est-ce que la dosimétrie ? Quels sont les différents types de dosimètres ? Comment utiliser un dosimètre ? Découvrez la réponse à ces questions dans cet article.

Dosimétrie : définition et utilité


La dosimétrie constitue la mesure ou la détermination quantitative de la dose de rayonnements ionisants (bêta, rayons X, etc.) reçue par un individu ou un objet. Elle demeure un outil de la radioprotection pour évaluer la dose efficace ou équivalente. Notez que les besoins en dosimétrie appliquée à la radiothérapie se déterminent par un conseiller spécialisé. Par ailleurs, la dosimétrie assure aux personnes exposées à ces rayonnements dans le cadre de leur activité professionnelle une protection fiable contre lesdits rayonnements.

Différents types de dosimètres

Actuellement, vous trouverez deux types de dosimètres. Voici les caractéristiques de chacun d’eux :

  • Le dosimètre passif : encore appelé dosimètre à lecture différée, cet instrument fonctionne sans source externe d’énergie. Il permet de mesurer toutes les doses de rayonnements ionisants reçues par une personne sur une période donnée par accumulation ;
  • Le dosimètre actif : il s’agit d’un dosimètre individuel opérationnel à lecture immédiate. Cet outil permet une mesure lors d’une mission ponctuelle ou sur une période temporelle. Le porteur de ce dosimètre peut suivre en permanence le risque auquel il s’expose.

Comment porter et utiliser un dosimètre ?

Pour assurer une protection optimale, le port des dosimètres doit respecter certaines règles. Ainsi, le dosimètre personnel se porte à la poitrine et en dessous du tablier plombé pour que la mesure enregistrée corresponde bien à la dose absorbée par l’utilisateur.

Après utilisation, le porteur doit ranger cet instrument sur un tableau d’accrochage, loin des sources de rayonnements. À noter que le changement des dosimètres s’effectue généralement tous les trois mois.

Autres articles

Le « Zoom-Face Envy » ou tendance chirurgie esthétique après le confinement

Emmanuel

Comment retrouver son père biologique ?

Odile

Aperçu sur les bienfaits de l’aquagym

Odile

Critères de choix d’une agence de pompes funèbres à Lyon

administrateur

Quelques conseils pour perdre du ventre

Ines

Le cannabis légal

sophie