Dialysistech.org
varices
Santé Médecine

Les varices primitives – Ce que vous devez le savoir

Les varices primitives – Ce que vous devez le savoir
5 (100%) 1 vote

Médicalement, une varice est une veine sous-cutanée qui présente une augmentation de diamètre (dilatation) mais aussi de longueur (tortuosité). Il n’existe donc pas de varice « profonde » ou de varice « interne ». Les varices se rencontrent dans trois cadres différents ; la différence de leur évolution respective
justifie une étude séparée de chacun d’eux.

Souvent dénommées « maladie variqueuse », elles résultent d’une faiblesse de la paroi des veines.
Le mécanisme principal correspond à une insuffisance des valvules, liée à un relâchement de la paroi veineuse responsable d’une coaptation (rapprochement et ajustement des valvules) valvulaire imparfaite.

Maladie de civilisation, sa fréquence augmente avec l’âge, l’imprégnation oestrogénique, l’excès de poids et le mode de vie sédentaire.

Cette pathologie est également deux à trois fois plus répandue chez les femmes. L’existence d’un facteur familial ne fait guère de doute : le risque double si l’un des parents est variqueux et triple si père et mère sont tous deux variqueux.
Néanmoins, il est difficile de faire la part de l’hérédité vraie et de « l’hérédité d’habitude ». Le début est souvent insidieux ou intervient parfois à l’occasion d’une grossesse. Puis, les lésions diffusent à l’ensemble du territoire veineux superficiel des deux membres inférieurs.
Les localisations préférentielles : elles suivent le trajet de la veine grande saphène ou saphène interne et de ses branches ainsi que de la veine petite saphène dite saphène externe.

Leur évolution

En l’absence de traitement, l’évolution de la maladie variqueuse se fait toujours vers l’aggravation, à l’exception de certaines varices de la grossesse qui peuvent régresser après l’accouchement.

  • l’extension territoriale est de règle et peut survenir également après traitement, ce qui justifie d’une surveillance médicale attentive. Progressivement, l’ensemble du réseau veineux superficiel sera touché, mais le réseau veineux profond est préservé,
  • les lourdeurs de jambes sont dans 2/3 des cas, associées aux varices. Stigmates du ralentissement de la circulation veineuse, elles peuvent persister même après traitement,
  • La survenue d’oedèmes puis de troubles cutanés signe l’aggravation de l’hyperpression sanguine dans les capillaires. Cette évolution est néanmoins beaucoup moins fréquente que dans les varices liées à une maladie post-thrombotique,
  • La rupture de varice représente une complication spécifique (voir chap. Les urgences veineuses).
  • La thrombose superficielle (paraphlébite) : elle se manifeste par une induration douloureuse d’un segment variqueux, liée à la présence d’un thrombus ou caillot de sang.
    – l’évolution est le plus souvent favorable, aidée d’un traitement anti-inflammatoire ou d’une petite incision au bistouri,
    – rarement, certains thromboses superficielles peuvent s’étendre vers le réseau veineux profond. Elles comportent alors les mêmes risques évolutifs que les thromboses veineuses profondes, justifiant un traitement identique.

Related posts

Le devis de mutuelle santé et ses éléments

Ce qu’il faut savoir sur l’augmentation mammaire?

Ce qu’il faut savoir sur les opticiens à domicile

Leave a Comment