Dialysistech.org
Psychologie

Mieux connaître l’hypnose conversationnelle

L’hypnose conversationnelle se distingue de la méthode classique par la douceur des procédés utilisés. Au lieu de provoquer une transe profonde, le spécialiste va privilégier l’écoute active afin d’aider le consultant à atteindre ses objectifs.

En quoi consiste l’hypnose conversationnelle ?

Même si chaque spécialiste possède ses propres techniques, la pratique de l’hypnose conversationnelle comporte certains éléments communs. Il s’agit d’une méthode basée sur la communication. Le thérapeute va discuter avec le consultant, pratiquer l’écoute active pour mieux comprendre l’objet de la consultation et donc connaître son origine. Il va ensuite recourir à des suggestions simples, souvent à l’aide d’images ou de métaphores, pour résoudre le problème qui a été identifié.

Même si elle est différente de la méthode classique, l’hypnose conversationnelle est également un état de conscience modifié que l’on obtient naturellement, sans recourir à des substances psychoactives. Elle sert à accéder à l’inconscient afin de changer la perception qu’on a de certaines choses. Ainsi, l’hypnose conversationnelle permet aussi de dépasser certains problèmes (addictions, douleurs, troubles alimentaires, phobies, traumatisme, stress…).

Déroulement d’une séance d’hypnose conversationnelle

La première séance débute par un échange entre le thérapeute et le consultant. Celui-ci va décrire le mal dont il souffre et déterminer l’objectif qu’il compte atteindre. Par exemple, une personne peut recourir à lhypnose pour l’arrêt du tabac à Paris. Le thérapeute va identifier les causes du problème à travers le discours (verbal et non verbal) de son interlocuteur.

Il va ensuite solliciter l’inconscient du sujet afin de mobiliser les ressources nécessaires au changement attendu. À ce stade, le sujet reste éveillé, il existe une sorte de va-et-vient entre le conscient et l’inconscient.

Chaque spécialiste qui pratique l’hypnose conversationnelle (psychothérapeute, psychologue, psychanalyste…) développe généralement une technique personnelle selon son expérience. Chacun peut donc conduire les séances de manière différente. Toutefois, la conversation et la suggestion imagée restent des outils privilégiés.

Avantages de l’hypnose conversationnelle

Contrairement à l’hypnose traditionnelle basée sur la suggestion directe, l’hypnose conversationnelle est peu invasive. Elle ne nécessite pas de transe profonde. Ainsi, les personnes craignant d’être manipulées durant la séance pourront expérimenter cette méthode avec moins de crainte.

Cette méthode est adaptée à tout le monde, quel que soit l’âge. Elle permet de soulager les douleurs physiques et psychologiques des consultants. En général, il est possible d’obtenir des résultats dès deux ou trois séances, dans le cadre d’une thérapie brève. Par ailleurs, la durée d’une séance est relativement courte.

Related posts

Prévenir toutes difficultés dans un couple : consulter pour une thérapie

Laurent

La psychologie de la douleur

administrateur

Maladie de Wilson: symptômes, causes et impacts pour le malade

Odile