Dialysistech.org
Image default
Psychologie

Quelles sont les étapes de la relation d’aide ?

En référence à la philosophie humaniste, la relation d’aide peut être interprétée par une aide psychologique. Elle est aussi désignée par l’engagement dans la voie de l’accompagnement. À un moment donné, tout le monde a besoin d’aide. Il faut noter toutefois qu’être capable de soutenir moralement quelqu’un n’est pas à la portée de tous. La relation d’aide requiert un apprentissage continu durant toute la durée de vie de chacun. Découvrez les principales étapes dans cette pratique.

 

Créer un lien de confiance

Avant de pouvoir aider une personne, il convient d’abord de l’écouter puis de la comprendre. La création d’un lien de confiance est un préalable non négligeable. Ainsi, le thérapeute se doit d’être accueillant notamment au cours du premier contact. Il doit également démontrer sa disponibilité et son respect envers la personne aidée. Dans cette optique, l’objectif principal est que l’aidé se sente dans un environnement sûr. Notez toutefois que la confiance doit être mutuelle. Chacun est tenu d’exprimer son ouverture et a l’obligation d’être sincère et authentique.

Écouter, observer et comprendre

Durant cette phase, il est impératif que l’aidant montre son ouverture pendant que l’aidé exprime ses soucis et ses émotions. Souvent, il fait le premier pas et raconte son vécu pour amener la personne à se confier facilement. Aussi, une attitude de non-jugement est requise de la part du thérapeute en relation d’aide au même titre que l’intention authentique de comprendre son patient. En d’autres termes, il doit faire preuve d’empathie et d’intérêt par rapport aux dires de l’aidé.

Pour une meilleure compréhension, le professionnel va aussi tenter de reformuler les propos de l’aidé, de lui questionner et de lui demander d’expliquer de manière claire le problème. Le patient a aussi la responsabilité de collaborer en répondant franchement aux questions. Dans le cas d’une personne non coopérative, la création du lien de confiance doit être revue.

 

Identifier le besoin d’aide

Il s’agit d’une étape cruciale, car c’est ici que le thérapeute aide son patient à cerner ce qui pose vraiment problème. En effet, avec toutes les informations obtenues lors du précédent échange, les deux parties vont identifier le réel problème en cherchant les éléments récurrents dans les confidences.

 

Amener l’aidé à reconnaître et à accepter son besoin d’aide

Plusieurs personnes se confient sans pour autant se rendre compte qu’elles ont besoin d’aide. C’est pourquoi il est souvent difficile de les amener à se rendre compte de leur besoin. Toutefois, avec une réponse et éventuellement une solution à leur problème, l’aidant apporte une approche subtile et non offensante pour soutenir son interlocuteur à prendre conscience par lui-même de la nécessité d’une relation d’aide. L’approche du professionnel reste toujours dans un contexte empathie, car il peut s’attendre que son patient aille prendre sa suggestion comme une intrusion personnelle. Ce qu’il faut comprendre c’est qu’il n’est pas question ici de prendre la décision à la place de l’aidé, mais seulement de lui proposer une solution et de le soutenir.

 

Soutenir dans l’action

Enfin, il est primordial pour le professionnel de soutenir l’aidé, d’abord dans sa prise de décision, puis dans ses actions si cela s’avère nécessaire. Il faut noter que chaque individu est différent. La relation d’aide peut se dérouler de manière différente pour chaque personne. Il existe des étapes qui sont plus faciles à aborder pour certains, mais qui mettent d’autres mal à l’aise. C’est tout l’intérêt d’opter pour un thérapeute en relation d’aide doté d’une longue expérience dans ce domaine.

 

Autres articles

Mieux connaître l’hypnose conversationnelle

sophie

Surmonter l’impact psychologique d’un cambriolage

Christophe

Un bon thérapeute, comment le trouver?

Tamby

Quelles sont les différentes formes d’hypnothérapie ?

administrateur

Comment méditer avec un bracelet mâlâ ?

Irene

Les meilleurs moyens pour dépister et aider les élèves en difficulté d’apprentissage

Laurent