Dialysistech.org
Santé Médecine

Les symptômes et traitements disponibles de la schizophrénie

La schizophrénie est une maladie psychique chronique et particulièrement complexe. Cet état mental peut gravement perturber les sentiments, les pensées ainsi que les réactions du malade. Il est malheureusement impossible d’en guérir. Néanmoins, il existe des traitements appropriés pour mieux gérer le trouble. A condition d’être traité tôt et de manière efficace, un schizophrène peut vivre une vie à peu près normale. Focus sur les symptômes et traitements de cette maladie.

Les signes et symptômes de la schizophrénie

Les symptômes de ce trouble mental surgissent soit progressivement soit brusquement. Les proches du malade sont les premiers à les distinguer. Les signes de la schizophrénie incluent :

  • Des croyances délirantes
  • Des hallucinations
  • Des troubles du comportement
  • Des changements de réaction face à l’entourage
  • L’absence d’émotion ou d’expression
  • Le manque de concentration
  • La désorganisation
  • Les pertes de mémoire
  • Les confusions de pensées et de discours
  • L’incapacité à dialoguer
  • Des gestes récurrents

Les personnes souffrant de schizophrénie sont dépressives ou d’humeur changeante. Elles éprouvent également des envies suicidaires.

Les traitements disponibles de la schizophrénie

Il est important que le traitement soit entrepris au plus tôt. Le traitement associe une psychothérapie de soutien à des traitements médicamenteux.

Les médicaments

La prise de médicament est souvent incontournable pour gérer les symptômes les plus pénibles telles les hallucinations. Les neuroleptiques sont des médicaments particulièrement déterminants dans le traitement de la schizophrénie. Plusieurs dérivés permettent de traiter un mal spécifique : angoisse, hallucination, agitation…

Cependant, on relève certains effets indésirables du produit : le gain de poids, les changements hormonaux, les problèmes de sommeil, la sècheresse buccale… D’autres effets neurologiques ont également été notés : dyskinésies et un syndrome extrapyramidal médicamenteux. Mais d’autres médicaments peuvent être pris en complément des neuroleptiques pour atténuer certains effets secondaires.

La psychothérapie de soutien

Il y a plusieurs psychothérapies :

  • La psychoéducation qui aide le patient à s’adapter à sa maladie et à suivre ses traitements
  • La réhabilitation psychosociale qui augmente l’autonomie des schizophrènes en milieu social
  • La remédiation cognitive qui améliore les aptitudes cognitives des malades (concentration, mémorisation, compréhension…)
  • La psychothérapie analytique qui aide le patient et ses proches à surmonter les difficultés issues de la maladie.
  • Les thérapies cognitivo-comportementales (TCC) qui vise à corriger les comportements néfastes du malade.

Nous vous recommandons de voir ce site pour trouver un psychothérapeute expérimenté pour traiter votre maladie ou celui d’un de vos proches. Un diagnostic précoce et un traitement adapté sont la combinaison gagnante pour mieux gérer la maladie.

Schizophrénie et hospitalisation

Lorsqu’en cas de crise, la souffrance du malade prend de l’ampleur, il doit être immédiatement hospitalisé en clinique psychiatrique ou en hôpital spécialisé. Si le patient ne consent pas à se faire hospitaliser, la famille et le médecin traitant doivent organiser une hospitalisation d’office. La plupart du temps, l’arrêt de traitement et/ou du suivi psychiatrique est la principale cause de ré hospitalisation. Mais actuellement, la durée de l’hospitalisation est écourtée pour favoriser la reprise de la vie quotidienne pour le patient.

Related posts

Migraine : attention à l’automédication

administrateur

Comment se protéger et vaincre le rhume ?

Tamby

Les bienfaits du CBD thérapeutiques qu’il faut connaître

Irene