Dialysistech.org
Image default
Soins et Métiers médicaux

Comment soigner une conjonctivite ?

Fréquente et banale, la conjonctivite correspond à une inflammation de la muqueuse conjonctivale. Son diagnostic est relativement simple. Elle peut parfois toucher les deux yeux, on parle alors de conjonctivite bilatérale. Zoom sur les causes et les traitements de cette maladie de l’œil.

Qu’est-ce qu’une conjonctivite ?

La conjonctivite est une inflammation de la conjonctive, cette membrane transparente qui recouvre le globe oculaire. Elle peut être d’origine virale, bactérienne, allergique ou irritative. Très courante, cette maladie reste néanmoins bénigne.

Quels sont les symptômes de la conjonctivite ?

La conjonctivite associe différents symptômes :

  • picotements voire démangeaisons oculaires ;
  • gêne avec sensation de sable dans l’œil ;
  • rougeur du blanc de l’œil et de l’intérieur de la paupière ;
  • photophobie (hypersensibilité à la lumière) relativement discrète ;
  • larmoiement accentué ;
  • œdème de la conjonctive qui peut faire gonfler la paupière ;
  • et des sécrétions claires et limpides ou, au contraire, épaisses et purulentes avec agglutination des cils et paupières collées au réveil.

Causes et traitements de la conjonctivite

Les conjonctivites peuvent être provoquées par une bactérie, un virus, la poussière ou le pollen ainsi que par des éléments extérieurs tels que l’exposition au vent, à la fumée ou encore au soleil.

La conjonctivite allergique

Elle associe les symptômes classiques de la réaction allergique (rhinite, éternuements, toux…) avec des signes oculaires (rougeur, picotements, photophobie, larmoiement…). L’éviction de l’allergène permet généralement d’atténuer ces désagréments. Le nettoyage de l’œil avec du sérum physiologique soulagera les symptômes locaux. Le patient pourra également prendre son traitement antihistaminique habituel par voie générale ou s’instiller son collyre antiallergique.

La conjonctivite virale

Particulièrement contagieuse, la conjonctivite virale peut être liée à une rhinopharyngite ou à une autre pathologie due à un virus. Elle se transmet par contact avec les sécrétions ou objets contaminés (serviette, drap, mouchoir, cosmétiques…). Étant donné que l’origine est virale, la prise d’antibiotiques reste inutile. Il suffit de se laver très régulièrement les yeux au sérum physiologique. L’infection cédera d’elle-même après quelques jours. Dans le cas contraire, il faudra consulter un médecin.

La conjonctivite bactérienne

Cette infection de l’œil est très contagieuse. Elle peut être liée à une multitude de bactéries. L’écoulement est nettement plus épais que lors d’une conjonctivite virale ou allergique. Très purulent, il soude les paupières en se collant aux cils. Les yeux collés le matin représentent l’un des principaux symptômes. Le traitement repose sur des lavages oculaires fréquents. Le médecin pourra néanmoins prescrire un antibiotique en fonction de l’importance des symptômes, d’autant que des complications restent possibles.

La conjonctivite toxique

L’exposition à certains éléments toxiques peut entraîner une conjonctivite dont le mécanisme est irritatif. Les yeux sont alors rouges et larmoyants. Parmi les causes les plus fréquentes, on rencontre :

  • la projection de produits chimiques pour laquelle il est essentiel de rincer abondamment l’œil à l’eau courante et de consulter un ophtalmologiste en urgence ;
  • les fumées irritantes telles que le tabac ou le cannabis ;
  • le contact avec des produits corrosifs comme le chlore, par exemple en piscine.

Prévenir la conjonctivite

Quelques gestes simples permettent de prévenir efficacement l’apparition d’une infection oculaire :

  • le lavage des mains avant tout contact avec les yeux, en particulier lorsqu’une personne de l’entourage est atteinte d’une conjonctivite d’origine virale ou bactérienne ;
  • porter un masque ou des lunettes de natation à la piscine ;
  • porter des lunettes de soleil afin de se protéger des UV, mais aussi du vent et de la poussière ;
  • respecter rigoureusement les règles d’hygiène lors de la manipulation des lentilles de contact ainsi que les délais de renouvellement prévus par le laboratoire ;
  • éviter d’utiliser les crèmes et les produits de maquillage d’une autre personne ;
  • laver régulièrement les draps, les serviettes et les gants de toilette ;
  • éviter le contact avec des produits irritants ou avec des allergènes potentiels ;
  • nettoyer ses verres de contact ;
  • avoir une bonne hygiène corporelle, en particulier des mains et du visage.

Quand consulter ?

Certaines maladies autres que la conjonctivite peuvent entraîner une douleur, une rougeur voire une baisse de la vision oculaire. Seul un médecin pourra déterminer la cause de ces troubles. En cas de doute, il est important de consulter un spécialiste. La clinique des yeux à Bordeaux prend en charge toutes les pathologies de l’œil. Ce centre de soins d’excellence dispose d’équipements de pointe et des dernières technologies en matière d’ophtalmologie. La prise en charge par une équipe pluridisciplinaire assure un parcours de soins optimal.

Il faut donc consulter en cas de :

  • fièvre ;
  • douleur importante ;
  • troubles visuels ;
  • photophobie :
  • sécrétions purulentes très abondantes ;
  • œdème de la conjonctive ou de la paupière ;
  • persistance des symptômes après une semaine de lavages oculaires ;
  • diabète ou immunodépression ;
  • conjonctivite chez un enfant de moins de 2 ans.

Autres articles

Ce qu’il faut savoir sur le massage tantrique

Odile

Voici ce que vous devez savoir sur le défibrillateur automatisé externe

administrateur

Quelle formation paramédicale faire après le bac en alternance ?

Tamby

Pose d’un implant dentaire : trouver un chirurgien dentiste compétent

administrateur

Convention collective Hôpitaux privés sur le territoire national

administrateur

La magnétothérapie, une médecine alternative très efficace

administrateur